Portrait de Tiako


TIAKO a 6 ans, sa petite sœur 2 ans. Leur papa maçon a quitté le foyer pour vivre avec « une autre dame ». Leur jeune maman âgée de 30 ans est lavandière et assume seule leur éducation, ainsi que celle de sa propre jeune sœur de 13 ans. Six jours par semaine, elle lave du linge à domicile pour un salaire inférieur à un euro par jour. Elle est nourrie par ces patrons le midi, Tiako et sa petite sœur mangeant gratuitement à la cantine.


Le décor de l’unique pièce de leur habitation en dit long sur l’extrême dénuement dans lequel vit cette famille.


Pourtant, Tiako est un petit garçon curieux, sensible, espiègle, vif et très souriant. Comme beaucoup de jeunes enfants malgaches, il participe activement aux tâches ménagères et va souvent acheter le riz et le charbon.

Il aime jouer au ballon (qu’il s’est confectionné avec des sacs plastiques et de la ficelle), monter sur la moto de son voisin et regarder la télé par la fenêtre de ceux qui ont la chance d’en avoir une.


Quand on lui demande le métier qu’il aimerait exercer, il répond « mangeur » pour manger ou « chauffeur » pour avoir une voiture … Nous sommes convaincus qu’en allant à l’école, d’autres rêves, plus grands, lui seront permis.