top of page

Pour un meilleur système éducatif ?



Une nouvelle loi malgache sur l’orientation générale de l’éducation vient d’être promulguée. Première mesure en vigueur dès cette année : les examens officiels du CEPE (Certificat d'Etudes Primaires Élémentaires) et du BEPC (Brevet d'études du premier cycle du second degré) seront gratuits.

Les autres mesures phares seront mises en œuvre progressivement :

  • L’école sera obligatoire dès l’âge de 5 ans (au lieu de 6), jusqu’à 15 ans : 1 année en préscolaire, 6 années en primaire et 3 années en secondaire.

  • Le cycle primaire sera composé de 6 années (au lieu de 5). Une évaluation certificative (qui remplacera le CEPE) sera passée à la fin de la 6e année (et non plus à la fin du CM2).

  • Le collège, quant à lui, comportera une année de moins (3 ans au lieu de 4). C’est au bout de la 3e année (et non la 4e) que le BEPC sera passé.

Selon la Banque Mondiale, 40% des enfants abandonnent l’école avant la fin du cycle primaire et 96% des enfants malgaches de 10 ans sont incapables de lire et de comprendre un texte approprié à leur âge.


Cette loi va-t-elle transformer l’éducation à Madagascar ? Comment les familles en grande difficulté vont-elles faire pour maintenir leurs enfants à l’école ? Quels moyens vont-ils être alloués aux écoles pour absorber le surplus d’élèves ? Qu’en sera-t-il des salaires des enseignants et des matériels pédagogiques ? Autant de questions sans réponse à l’heure actuelle.


Comments


bottom of page