top of page

Une maman courage démunie mais digne


Marie-Viviane a scolarisé sa plus jeune fille, Sabrina, âgée de 4 ans, à l’Ecole des Petits Géants. Comme pour ses 3 autres enfants plus âgées, la réussite de sa petite fille est une priorité absolue pour cette maman courage.

Jusque-là, Sabrina accompagnait chaque jour sa maman à la carrière ou elle l'aidait à casser des blocs de pierre pour en faire des gravillons dix heures durant pour un salaire inférieur à 2€ par jour...



Les deux hommes qui ont successivement traversé la vie de cette maman ont chacun leur tour quitté le foyer. C'est seule qu'elle doit se battre chaque jour pour tenter de subvenir aux besoin de sa petite tribu. Et son cas n'est pas un cas isolé, de nombreuses femmes malgaches partagent ce quotidien d'efforts inhumains et d'abnégation totale. Mais toutes n'ont pas la force de continuer à offrir à leur enfants un visage souriant porteur d'espoir.

Marie-Viviane pense que ses atouts pour aider sa fille à réussir sont de lui enseigner le français qu’elle maîtrise assez bien et de lui apprendre à refuser toute forme de résignation.

Son souhait le plus cher est de voir sa petite fille aller à l'école le plus longtemps possible pour échapper à la misère.

Ce qui est certain, c’est qu’elle lui a déjà transmis une énorme dose de courage. Respect.

댓글


bottom of page